dimanche 12 janvier 2014

Le col volante










Voici comment monter un col volante :

Une fois le basique trouvé ( ici, un haut DPAM avec trois pressions à l’encolure), procurez-vous une bande de tissu (du coton fin a priori, mais il est tout à fait possible de réaliser le col avec de la soie, tellement agréable à travailler et pour un résultat sublime; attention cependant à bien surfiler).

Les dimensions dépendent du résultat souhaité.
Pour cet exemple, j’ai coupé un rectangle de 7 x 100 cm.

En principe pour les fronces, on compte deux fois la longueur de la surface à froncer.
L’encolure de notre haut fait 40 cm, j’ai rajouté 20 cm pour davantage de fronces, à ajuster selon les envies.

Commencez par surfiler la partie supérieure, (si vous n’avez pas de surjeteuse, utilisez un point zigzag; il est très important de surfiler pour bloquer le tissu) et faite une première rentrée de couture à 0,5 mm puis une seconde à 0,5 de nouveau pour former l’ourlet sur la partie inférieure de la bande.

Une fois ces deux opérations réalisées, vous êtes prêts à froncer.
C’est à votre machine de jouer : réglez le point droit de sorte à ce qu’il soit le plus long possible et piquez le long du surjet. Prenez l’un des fils  (devant ou derrière) et tirez doucement pour froncer votre bande.

Il n’y a plus qu’à répartir les fronces le long du col et à bâtir endroit contre endroit, c’est-à-dire, l’endroit de votre col contre l’endroit de l’encolure, donc l’envers face à vous et la bande vers le haut.

(je ne veux pas de réflexion quant à la clarté de ce paragraphe, il va de soi que si vous n’avez jamais touché à une aiguille, vous vous jetterez sur une tuto youtube chiant à mourir et de la durée d’un cours magistrale mais qui aura le mérite de vous permettre de comprendre ce balbutiement).

Piquez ensuite, en n’oubliant pas de re-régler votre point droit sur une longueur standard (note pour moi-même).

Vous n’avez plus qu’à rabattre votre col avec un coup de fer à repasser et admirer le travail.

Oui, bonheur.

 Que ferait-on sans les fronces ?

Rien évident.

(je ne réponds aux questions que si elles sont aussi claires que mes explications)



C'est à vous !

11 commentaires:

  1. Pour moi qui ne sais rien faire, je ne peux qu'admirer ! Très très sympa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne sais rien faire, tu ne sais rien faire... Tu as un blog très populaire, c'est un sacré talent quand même !

      Supprimer
  2. C'est tout bête et c'est une super idée !! Et sinon j'aime beaucoup ton univers, c'est raffiné...je te souhaite beaucoup de succès!

    RépondreSupprimer
  3. Limpide ! Il ne me reste plus qu'à trouver le petit haut ad hoc !

    J'aime beaucoup votre carte de voeux. Et ce rêve du prénom de votre petit dernier pour notre n°4 qui ne devrait plus tarder. Reste à convaincre mon mari ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Perrine ! Honoré a le vent en poupe, je ne pensais pas du tout en le donnant à mon fils et finalement... ! Belle journée

      Supprimer
  4. toujours aussi intemporel et toujours aussi classe!

    RépondreSupprimer
  5. Alors vraiment 1000 merci !! c'est absolument dingue !!

    RépondreSupprimer
  6. Mil mercis les haut sont achetés en soldes chez dpam mais sans boutons ...vais tenter

    RépondreSupprimer
  7. C'est ravissant et je me suis permis de partager le lien vers votre page sur un groupe Facebook de débutantes en couture qui sont ravies! Pour les plus petits les bodys à col sont tellement pratiques et mignons mais chers dans le commerce qu'il serait dommage de ne pas essayer....Body blanc ML et col en Betsy lavande en cours pour ma puce grâce à vous!
    Merci encore!

    Ps: je file regarde votre boutique de tissus

    RépondreSupprimer